01 84 16 14 51 contact@alandia.fr

Etudes de cas

Les redressements de SES et Carbone Savoie illustrent la capacité

d’Alandia Industries à sortir de l’ornière des sociétés françaises en difficulté

et à les pérenniser en les adossant à terme à des industriels solides.

investissement en retournement
investissement en retournement
investissement en retournement

 

Carbone Savoie est une entreprise industrielle centenaire employant plus de 400 salariés en Savoie et dans le Rhône. Elle est spécialisée dans la production de bloc de graphite et de carbone synthétique pour applications industrielles

 

Une opération de carve-out du groupe Rio Tinto

Jusqu’en 2016, Carbone Savoie fait partie intégrante du groupe Rio Tinto.

Alandia Industries reprend la société en mars 2016 et organise un carve-out opérationnel complet en remettant en place une autonomie complète sur les points suivants :

  • Séparation des systèmes informatiques (3 mois)
  • Gestion financière et fiscales, gestion de trésorerie et des relations bancaires (2 mois)
  • Gestion des ressources humaines, de la paie (2 mois)
  • Sourcing des matières (2 mois)
Une entité en grande difficulté en 2016

Au moment de la reprise en avril 2016 par Alandia Industries, Carbone Savoie se trouvait dans une situation particulièrement grave. Son modèle économique et social était à bout de souffle. Non seulement ses coûts de production étaient les plus élevés du marché, mais l’entreprise était positionnée sur un unique marché, particulièrement cyclique et sortait d’une grave crise sociale qui avait très fortement affecté les clients.

Logiquement, les clients avaient perdu confiance, les installations ne tournaient qu’à 40 % de leur capacité et l’entreprise perdait plus de 1.5 millions d’euros par mois.

Pour compenser l’absence de PDG, Sébastien Gauthier, un des associés d’Alandia Industries reprend alors la direction générale de l’entreprise et s’engage à temps plein dans le redressement de Carbone Savoie.

 

Le déploiement d’un projet industriel ambitieux

Le déploiement d’une stratégie classique de redressement aurait pu consister en un recentrage sur les produits les plus rentables et sur les capacités de production les plus compétitives. Cette stratégie aurait amélioré à coup sûr les résultats financiers de Carbone Savoie, mais aurait aussi affaibli stratégiquement et durablement Carbone Savoie en en faisant un acteur de second rang, représentant moins de 5 % du marché mondial.

Alandia Industries a au contraire choisi une stratégie offensive de sortie par le haut, visant :

  • au niveau industriel : une transformation radicale de la structure de coûts de Carbone Savoie pour redresser les marges et pouvoir ensuite baisser ses prix de vente, augmenter ses parts de marché et mieux remplir ses capacités de production.
  • au niveau commercial : le développement d’une stratégie de diversification vers de nouveaux marchés. Carbone Savoie a lancé dès 2016 une nouvelle activité de graphite de spécialité puis s’est rapidement orientée vers le développement d’un graphite en poudre pour batterie électrique. Ce projet fera partie des 4 projets retenus par la France dans le cadre du projet européen d’Airbus de la Batterie et de modernisation de la filière automobile française.

Pour réussir ce plan, Carbone Savoie, avec le soutien de son actionnaire Alandia Industries, a investi plus de 40 millions d’euros dans la modernisation de ses équipements industriels, des systèmes informatiques, l’augmentation de ses capacités de production et le développement d’un portefeuille d’innovation R&D.

Les salariés ont contribué au redressement de l’entreprise en permettant des gains de productivité significatifs, en normalisant leur temps de travail et en développant la polyvalence. Alandia Industries a donc fait le choix d’ouvrir le capital aux salariés afin d’aligner les intérêts et de développer un projet commun dans lequel toutes les parties prenantes se retrouveraient.

Cette stratégie a permis de faire passer le chiffre d’affaires de 60M€ en 2016 à 128M€ en 2019, tout en préparant l’entreprise à entrer sur de nouveaux marchés plus porteurs et mieux protégés.

L’adossement au leader du marché

En 2019, l’équipe de direction, sous l’impulsion du Conseil de Surveillance, et en concertation avec les organisations syndicales a enclenché un processus d’adossement visant à trouver un partenaire capable de lui faire gagner du temps et de la crédibilité dans l’écosystème des batteries électriques à un moment où les chaines industrielles européennes sont en train de se monter.

A l’issue d’un processus compétitif, le Conseil de Surveillance a finalement été décidé de retenir l’offre de Tokai Carbon qui présentait les intérêts stratégiques suivants :

  • Tokai Carbon est déjà un acteur de l’aluminium. Une consolidation des activités Aluminium permettait de renforcer la position défensive des acteurs occidentaux vis-à-vis des nouveaux acteurs chinois.
  • Tokai Carbon est un fabricant de graphite synthétique diversifié, capable
    • d’apporter un réel savoir-faire dans les aspects industriels et donc un relai d’amélioration de la compétitivité de Carbone Savoie
    • d’aider Carbone Savoie à accéder à de nouveaux marchés, en étant notamment un leader mondial des graphites de spécialité et du graphite pour batterie lithium-ion à travers ses partenaires.
  • Enfin, Tokai Carbon a une excellente réputation dans l’industrie du graphite comme un acteur industriel sérieux, prudent, compétent avec une vision long terme.

Grâce au travail collectif engagé et à la réussite du plan de redressement, les salariés ont bénéficié non seulement de la mise en place d’un accord d’intéressement particulièrement attractif entre 2016 et 2020 mais aussi de la valorisation de leurs actions au moment de la cession.

La société a été cédée en juillet 2020 à Tokai Carbon qui l’a renommée alors Tokai Carbon Savoie.

Carbone Savoie remporte le Prix Ulysse 2019

Le fonds de retournement Alandia Industries est très fier d'annoncer que sa participation Carbone Savoie a remporté le prix Ulysse 2019, décerné par l'association pour le retournement des entreprises (ARE), le 28 janvier dernier. Toute l'équipe d'Alandia Industries...

Le Dauphiné Libéré : « Elles ont ouvert leur capital »

Le Dauphiné Libéré cite Carbone Savoie dans son étude sur les sociétés qui ont ouvert leur capital à leurs salariés, publiée par Caroline Chaloin le 15 janvier dernier. Sébastien Gauthier, PDG de Carbone Savoie (ex-Rio Tinto), premier fabricant français de graphite...

investissement en retournement

 

SES est une entreprise industrielle qui produits des panneaux de signalisation pour équiper les routes. Elle emploie plus de 250 salariés en Touraine. 

Reprise à la barre du tribunal de commerce et stabilisation opérationnelle et financière

SES, à fin 2010 était une société à bout de souffle :

  • Elle réalisait 67m€ de CA, -10% d’EBITDA et avec une dette insupportable :
  • Des clients se détournaient de l’entreprise car plus de 50% des commandes n’étaient plus livrées dans les délais ;
  • Un contexte de guerre des prix mettant les marges sous pression ;
  • La production était fréquemment interrompue suite à la mise en place d’un ERP instable ;
  • La société mobilisait des efforts considérables sur l’installation d’une nouvelle ligne de production

Cela l’a conduit à la cessation des paiements et à l’entrée en redressement judiciaire.

Alandia Industries l’a reprise dans le cadre d’un plan de cession en partenariat avec le Groupe Colas (actionnaire minoritaire), et a concentré ses efforts, dans un premier temps, pour la stabiliser :

  • Séparation du périmètre non repris (filiales et contrats) ;
  • Financement de la sortie du redressement judiciaire : augmentation de capital, mise en place d’un factor ;
  • Remplacement d’une grande partie de l’équipe de management, menée par l’associé d’Alandia Industries Joël Malabat ;
  • Maintien de la relation avec les fournisseurs essentiels
  • Mise en place de process de gestion (reporting, contrôle de gestion, …) ;
Mise en place d’un plan de réorganisation et d’amélioration de la compétitivité

Le management a lancé un plan pour améliorer la compétitivité basé sur les éléments suivants :

  • Réorganisation des flux des 2 usines, en suivant des principes de Lean Management (+30% de productivité en 2 ans)
  • Mise en place d’un nouvel ERP
  • Réorganisation de la R&D et de la direction industrielle
  • Recentrage de l’offre produit

Ce plan s’est traduit par 4m€ d’investissements réalisés dans les 6 mois qui ont suivi la reprise.

Redéploiement commercial

Une fois la situation industrielle, SES était prête pour un redéploiement commercial, qui fut basé sur :

  • Un remise à plat de la stratégie marketing (offre, pricing, …)
  • La réorganisation de la force commerciale (fermeture de 2 agences)
  • La reconquête de marchés abandonnés à l’export, principalement aux USA et en Afrique

Le principal changement du business model vint de l’ajustement de la proposition de valeur  qui passa du rapport prix/produit vers un rapport délai/prix, ce qui permis d’augmenter substantiellement la marge sur des commandes courantes qui représentaient 30% du Chiffre d’affaires

La hausse des volumes de ventes pemis d’embaucher 30 salariés la seconde année après la reprise par Alandia Industries.

L’adossement à un industriel de référence du secteur, Colas

SES change de signalisation

CFNews se fait l'écho de la reprise par Aximum de SES dans un article publié le mercredi 20 février 2013. Le travail effectué par le fonds de capital retournement Alandia Industries y est mis en avant, en particulier le retournement opérationnel de la société en...

Le tourangeau SES repris par un fonds de retournement

L'usine nouvelle se fait l'écho de la reprise de SES par le professionnel du retournement Alandia Industries Article publié à l'origine dans l'Usine Nouvelle le 26 août 2011 Reprise Le fabricant tourangeau de panneaux de signalisation routière SES, qui faisait l'objet...

We are a turnaround fund France and our office is in Paris. We are specialized in distressed investment France. For more information, please vist our english website.